Au revoir N’Dalatondo

Un petit tour au Miraduro, il faut déjà repartir. Les gamins nous observent. Dans leurs yeux étonnés, toute l’incongruité de ces voyages au pas de charge, ou trop d’impressions sont glanées sans même descendre de la voiture.

Sous la poussière ocre, la cour va retrouver son calme, entre la maison des frères, les dortoirs vides, et la salle de classe.