Barques Angolaises

Au bout d’un chemin devenu poussiéreux à cause des dizaines de camions qui draguent le sable de la rivière chaque jour, un village perché et un débarcadère d’où repartent les barques vidées de leur marchandises