Départ en Zambie

Retour à Waterberry après presque 2 ans !

Nous sommes un peu plus tôt dans la saison : on peut encore cueillir les baies pourpres qui donnent leur nom au lodge. Safari-bateau sur le Zambèze, cette fois au lieu des oiseaux c’est un ballet d’hippos pour le coucher du soleil ! Il reste tout de même les tisserins, qui s’efforcent de construire des nids les plus légers possibles, tout au bout des branches au dessus de l’eau pour dissuader les serpents, trop lourd de venir les y attaquer.

On croise aussi des crocos, petit et grand modèle, et même se laissant dériver.

C’est la pleine lune, qui, parait il, provoque de nuit un arc-en-ciel sur les chutes. Mais on a besoin de se coucher tôt pour entamer la route demain, et on se contente d’observer au loin, un drôle de nuage arc-en-ciel, sans doute du au spray des chutes, puis d’admirer la pleine lune au coin du feu.

Par rapport au Congo, la mare Tranquillitatis qui était en bas à l’équateur se retrouve cette fois à gauche dans l’hémisphère sud !