Le Mayombe en Draisine

On connaissait CFCO, chemin de fer Congo Ocean comme un des épisodes les plus marquants de l’histoire du Congo : volonté des européens, souffrance et morts causés par la construction de cette ligne (Albert Londres).

Cette ligne est devenue depuis notre installation à Pointe Noire un élément de notre quotidien puisque les trains passent à quelques dizaines de mètres de la résidence et que leur klaxons rythment nos nuits.

Ce week-end, grâce à la ténacité et la patience de Blandine et Laurence, qui ont surmonté la bureaucratie CFCO, nous avons pu réserver la draisine.

Départ de la gare de Pointe Noire le samedi matin, notre qualité de passagers du « spécial » (numéroté MI 51-97 comme Marche Indéterminée) nous autorise à prendre des photos (interdit en temps normal).

La CFCO, c’est un monde de cheminots : les embranchements doivent être manoeuvrés à la main, chaque passage en gare nécessite de récupérer un ticket sur un bâton tendu ou une clé qui sert à matérialiser l’occupation des voies.

Les passages a niveaux n’ont pas de barrières, mais un garde. Des fois.

Le long de la ligne toutes les gares sont sur le même modèle. Une architecture qui surprend dès qu’on s’écarte de la ville, la gare étant souvent la seule batisse en dur.