Pigg’s Peak et Phophonyane – 171km

On sort du parc, et après avoir refait la pression des pneus, on repart vers le nord ouest pour rejoindre la piste menant à Pigg’s peak. On passera entre les champs de canne à sucre et les lotissements sécurisés, et on aura du mal à trouver un village pour faire le plein de nourriture. On tombera sur un petit centre avec une boucherie où les clients font griller en face, sur une sorte de braai public, la viande qu’ils viennent d’acheter. On préfere prendre quelques vivres au supermarché et aller pique-niquer près d’un canal, à l’ombre d’un accacia : Thon, biltong, pain, noix de cajou, orange..

Le ventre plein, on prend maintenant les gravels (pistes, en gravier ici). Les paysages de montagnes s’enchainent, seulement interrompus par quelques vaches aux longues cornes au milieu de la piste. C’est si différent du Mozambique. Lors d’un virage, la vue change brutalement et laisse place aux plantations d’eucalyptus. Des versants sont complètement nus, d’autres pleins d’arbres bien droits, prêts à la coupe. On s’inquiète un peu de ce que l’on va trouver au milieu de ce massacre forestier, car notre lodge est à quelques kilomètres. Mais au bout d’une piste, nous retrouvons une forêt humide, luxuriante et préservée. C’est là !

Categories : afrique du sud