Ravitaillement

Grande préoccupation de la semaine d’arrivée : comment trouver à manger ! Ce n’est pas bien compliqué aux dires de nos collègues déjà installés mais quand on vient de débarquer, c’est la découverte !On peut aller dans des supermarchés, comme Casino ou Park’n’Shop. On y trouve beaucoup de produits pour expats, importés. S’il n’y avait les coupures de courant, le perchiste pour attraper les produits cachés en haut de rayon et les pénuries aléatoires (sucre et sel cette semaine, et aussi sopalin) on ne serait pas trop dépaysés, Par contre pas grand chose coté légumes ou viande.

Pour les légumes, on peut aller au marché du Plateau (sous le nuage dans google earth) qui est dans un petit hangar à l’Ouest du rond-point Kassaï. Les prix ne sont pas affichés, on a donc le droit aux tarifs « Mundele » (blancs) et les balances ne font pas dans le détail, mieux vaut négocier les kilos ! On rentre avec citrons, avocats, gingembre, poivrons, tomates, concombre, mangues…

Samedi, on a pris la direction de la Cité, le grand marché situé au Nord de la vieille ville coloniale. On y trouve tout, de la viande de python aux câbles pour iPhone, dans un gros embouteillage poussiéreux et un vacarme impressionnant. Autour de la place du marché, les rues sont envahies de vendeurs et les boutiques essaient aussi de s’étendre sur la voie, ou persistent à vouloir passer taxis et livreurs avec leurs grandes brouettes. On aperçoit les minarets de la mosquée, signe qu’on part un peu trop loin, et on demande notre chemin dans la foule pour trouver les fruits et légumes. On les trouve dans un labyrinthe de petits étals couverts, quelques piquets et des tôles, mais très officiels, comme en témoigne les vignettes de paiement pour la place et les prix affichés sur des cartons. Beaucoup de prix, car ici on achète au tas, et du coup ça varie suivant la taille, la maturité, et ça n’empêche pas de marchander ! « Chérie viens voir !  » c’est comme cela qu’on attire la cliente ici ! On a trouvé tout ce qu’on voulait dans ce tohu-bohu, et même ce qu’on ne connaissait pas comme la noix de cola ou les herbes aromatiques au léger gout de mélisse. Dans nos paniers cette fois : salades, ciboule, épinards, tomates, aubergines, carottes, riz, bananes, papayes, ananas, pamplemousse et piments frais !Laura, portée devant en écharpe – par la mundele kangourou – amuse beaucoup toutes les vendeuses et ne manque pas de faire coucou de la main.Sur le chemin du retour vers la voiture, garée au rond-point Lumumba, on croise un supermarché Jumbo dont le slogan  » empêche papa de manger dehors  » est une bonne initiation à la vie congolaise !Devant un grand bâtiment, toute l’ assemblée élégante d’un mariage : dames chapeautées, jeunes demoiselles d’honneur en tulle et rubans, mais les plus coquets sont les hommes : costume rose fuchsia, noeud pap assorti et moue de dandy, bienvenue au pays de la sape !